Cocktail de rentrée de Tunis Accueil

Le cocktail annuel de rentrée de Tunis Accueil s’est tenu le 4 octobre à la résidence de la Consule générale.

Environ 150 invités, membres et nouveaux adhérents, étaient présents.

Les mots de la Consule générale

Merci Monsieur l’Ambassadeur,
Bonsoir Monsieur le Président,

(Voyons si vous connaissez vos classiques. Vous allez m’aider :)

« Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos ma pauvre maison, (je vous écoute…)
Qui m’est une province, et beaucoup davantage ? »
(merci)

Joachim du Bellay, diplomate esseulé à Rome, a dû compenser par son immense talent poétique, l’absence de « Rome – accueil ».

Votre Consule générale n’est pas du Bellay, mais elle a « Tunis – accueil ». Heureusement ! Elle aurait, sinon, été contrainte de faire des vers toutes les nuits en désespérant de ne pas trouver l’immense chaleur et la bonne humeur que vous savez dispenser.

J’ai déjà eu l’occasion de vous dire, lorsque j’ai eu le plaisir de vous accueillir pour votre café de rentrée il y a une quinzaine de jours, à quel point sont précieux, vitaux, pour toute la communauté française et francophone de Tunisie, la présence que vous offrez et l’enthousiasme que vous communiquez, à travers toutes vos initiatives, à tous ceux que vous accompagnez.

Je ne ferai pas aujourd’hui de longs discours : ce n’est pas l’objet de cette rencontre, qui célèbre avant tout l’amitié, les contacts et l’échange.

Néanmoins, une nouvelle fois, je tenais du fond du cœur à vous dire le plus grand merci pour votre mobilisation de tous les jours au service de ceux qui nous rejoignent dans cette belle capitale tunisienne.

Comme tous les expatriés, comme « tous ceux qui sont loin de chez eux », vous savez que le plus chaud des soleils, y compris celui de la Marsa, ne peut parfois remplacer la douceur d’un paysage aimé, les familles que l’on laisse au loin.

Il ne faut pas non plus oublier la difficulté qu’il y a parfois à s’adapter à une vie nouvelle dans un pays que l’on découvre et que, progressivement l’on va apprendre à aimer. C’est pour cela que votre action n’a pas de prix.

L’accompagnement que vous dispensez ne se concentre pas exclusivement sur la communauté française. Il déborde également sur toute la communauté francophone et francophile de ce pays. En témoigne aujourd’hui la présence parmi nous de collègues et amis des représentations d’Algérie, de Belgique, de Côte d’Ivoire, du Maroc, de République tchèque, du Cameroun, de la République démocratique du Congo, du Sénégal, du Burkina Faso, une petite franco-néerlandaise et enfin …une amie taïwanaise !Ils nous font le plaisir d’être parmi nous et je les salue chaleureusement.

Car vous êtes aussi l’incarnation de ce que peut être la francophonie, c’est-à-dire un art de vivre, une manière de penser, l’incarnation de valeurs qui nous sont chères.

À cet égard je voulais terminer mon propos de ce soir, avant que nous passions à un moment de convivialité, en soulignant la coïncidence mise en avant par la Secrétaire générale de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) lors de son discours du 20 mars dernier pour la journée internationale de la francophonie.

Louise Mushikiwabo indiquait ainsi :

« En 2012, l’ONU a décidé que le 20 mars serait la journée internationale du bonheur ! Que la journée internationale de la francophonie, soit en même temps, chers amis, la journée du bonheur, est déjà un signe en soi ! ».

Sur ce petit clin d’oeil, je vous souhaite une excellente soirée dans les jardins de cette belle villa.

JPEG - 223.3 ko
Cocktail de rentrée de Tunis accueil
JPEG - 170.2 ko
La bonne humeur est au rendez-vous
JPEG - 129.6 ko
Elle gagne tous les participants.
JPEG - 120.5 ko
Hommage à la francophonie et à la francophilie de l’association Tunis accueil.
L’Ambassadeur et la Consule générale portent des créations de Roland DEHI, styliste ivoirien.

Dernière modification : 08/11/2019

Haut de page